Test du Stream Deck d'Elgato

Une console de mixage pour amener votre stream dans l'univers de la production audio-visuelle de qualité professionnelle. C'est le pari de ce nouvel outil développé par Elgato. La JOL-TV l'a mis à l'épreuve pour vous pendant quelques semaines.

Du matériel de qualité supérieure à un prix avantageux. Du matériel proche de celui utilisé par les professionnels mais rendu accessible aux néophytes. C'est la réputation qu'Elgato a acquis au cours des dernières années, tout d'abord auprès des YouTubers puis auprès des streameurs. En offrant une alternative professionnelle aux hobbyistes les plus férus, les cartes de capture sont devenus le porte-étendard de la marque Elgato, l'installant durablement dans le paysage de l'univers vidéo dédié au jeu.
 
 
Avec son Stream Deck, cependant, Elgato offre quelque chose de complètement différent : ce n'est en effet pas une carte de capture, mais bien une petite console de production que la marque met à disposition des streameurs. Un outil qui relèvera pour beaucoup du gadget, un accessoire que les plus hardcores jugeront inutile et coûteux, mais un produit malgré tout intéressant pour un streamer en quête de solutions simples et efficaces pour augmenter la qualité de sa production. 

Débloquer votre créativité avec le bout de vos doigts

Test du Stream Deck d'Elgato
Quand vous regardez un match de foot ou une émission à la télé, vous voyez parfois les zones de productions, couvertes de boutons en tout genre qui permettent de basculer d'une caméra ou d'une autre, de couper tel ou tel micro, d'envoyer la pub ou de couper tout signal en cas d'urgence...
 
Elgato est parti de ce concept - la facilité d'appuyer sur un bouton pour changer d'angle de caméra ou gérer le son - et l'a appliqué à tous les aspects de l'expérience de streaming. En gros,  le postulat de départ de ce Stream Deck n'est ni plus ni moins que de vous aider à automatiser les actions les plus récurrentes de vos diffusions, le tout en les rendant accessibles via la simple pression d'un bouton.
 
Alors oui, quand on a commencé à utiliser l'appareil sur la JOL-TV, la réaction a été immédiate : "Oui, je peux faire la même chose avec mon clavier, c'est inutile votre truc, là"... C'est un point tout à fait valable. Tout comme on pourrait dire "Oui mais j'ai déjà acheté une table de mixage" ou "J'ai sorti les dollars et acheté un TriCaster (NdR: une gamme de consoles qui depuis 2005 propose de fusionner et gérer des flux vidéos, leur traitement, leur enregistrement, mais aussi leur publication sur les réseaux sociaux)". Mais le fait est que Elgato propose avec ce Stream Deck une alternative mobile (alimentée par un câble USB 2.0 de 1,5m), de petite taille (à peine plus grande et épaisse qu'un paquet de cartes et donc bien moins encombrant qu'un clavier), offrant 15 boutons qui peuvent chacun être liées à plusieurs actions et qui sont, surtout, autant de mini-écrans OLED.
 
Le logiciel fourni avec le Stream Deck se greffe naturellement à Open Broadcaster Software (OBS) - ok, si on doit être honnête, dans la phase de bêta, c'était pas forcément si simple que cela et on a passé quelques minutes à faire interagir le tout - et vous offre aussi la possiblité de vous connecter directement à Twitch, Twitter et bien d'autres encore pour vous permettre de faire tout ce que vous pouvez imaginer pour votre stream, comme lancer des messages automatisés dans votre chat ou directement dans vos réseaux sociaux pour par exemple partager des clips.

Une intégration facile pour un meilleur contrôle

Vous pouvez contrôler votre stream intégralement à partir du Stream Deck. Vous pouvez le configurer pour lancer OBS, pour commencer votre diffusion, pour notifier vos abonnés que la diffusion démarre, pour changer de scène et passer d'un jeu à votre face engros plan, le tout en poussant à chaque fois un simple bouton.

On vous dit que c'est  facile et simple, mais c'est un coup de main à prendre malgré tout, non pas parce que l'utilisation est complexe, mais plus parce que vous pouvez facilement vous perdre dans l'océan des possibilités. Si on est honnête avec vous, on dira qu'il faut facilement 45 minutes à une heure à un streameur averti pour définir l'ensemble des actions dont il a besoin et les paramétrer dans le logiciel fourni par Elgato. Heureusement, comme de coutume, la société allemande a prévu de nombreux tutoriels vidéosur un site dédié. À noter qu'on parle ici simplement de la configuration des actions. Si vous décidez de vous perdre dans la configuration des écrans OLED pour qu'ils affichent votre chat ou votre petite amie à grands renforts d'images en 72 par 72, c'est votre problème, mais c'est aussi une possibilité. La possibilité de nommer et clairement identifier les actions liées à chacun des boutons est un plus par rapport à l'utilisation d'un logiciel de macro, notamment. 

Un autre point fort indéniable de ce Stream Deck est la possibilité de créer des dossiers d'actions préenregistrées, que vous pouvez assigner aux différents boutons, ce qui démultiplie les options à votre disposition. Par exemple, les streameurs à plein temps pourront créer un dossier pour chacune de leurs émissions, en plus de commandes plus générales pour l'ensemble de leurs streams. L'idée ici est vraiment d'offrir une expérience aussi flexible et personnalisable que possible à chacun des producteurs qui décide de tenter l'expérience Stream Deck.

Un aspect gadget qui peut être trompeur

Après plusieurs mois d'utilisation, force est de constater qu'il a su satisfaire nos attentes. Nous avions longtemps envisagé l'achat d'un launchpad (NdR: une espèce de tablette dotée d'un nombre plus ou moins grand de boutons qui est principalement utilisée par les DJs pour créer des mash-ups en associant un son ou sample à chaque bouton) pour automatiser certaines actions dans le cadre de nos streams personnels et pour la JOL-TV, et force est de constater que ce Stream Deck offre une alternative à des prix identiques mais bien plus adaptée au monde du streaming. Bien sûr, il n'y a rien d'exclusif ou d'original dans ce Stream Deck : la technologie existe déjà et est bien connue, mais le fait de la simplifier et de la rendre accessible à tous est une fois encore le propre de la marque Elgato.
 
Les boutons OLED, par exemple, nous en avons déjà entendu parler il y a quelques années. On se souviendra par exemple de Razer qui a longtemps proposé cette solution sur ses portables, mais les appareils qui proposaient cette fonctionnalité coûtaient toujours cuir et poil ou n'avaient pas vraiment de fonction réellement pertinente à l'époque. Sauf que ce Stream Deck, lui, arrive à point nommé, en plus de proposer une approche intelligente. Il est petit. Il ne prend pas de place. Il a une vraie raison d'exister dans cet univers où de plus en plus de joueurs se lancent dans la diffusion en direct : il rend la production de qualité professionnelle plus accessible à tous. 
 
Mais tout n'est cependant pas rose. 

Avec quelques réserves

Le design du Stream Deck est vraiment intelligent : rien que le petit support qui permet de gérer son inclinaison est vraiment pratique pour adapter l'appareil à votre environnement ou votre vue. Sauf que du coup, le câble USB, qui n'est pas amovible, sort vraiment du haut de l'appareil et gâche un peu le design, en plus d'offrir un truc de plus sur lequel s'accrocher à tous vos autres câbles. Cela donne un peu l'impression de fragiliser le produit, qui peut très facilement voler au moindre mouvement un peu brusque qui raccrocherait le câble ou qui pourrait facilement s'endommager. Le choix de le faire sortir du dessus de l'appareil est un peu étrange, cela aurait sans doute été beaucoup plus pratique de le faire sortir d'un des côtés... Peut-être est-ce pour éviter des soucis vis-à-vis de la disposition des tours PC, puisqu'ils ne peuvent pas savoir qui met sa tour à droite ou à gauche, et ils évitent ainsi au câble de faire un U sur une partie des machines... Mais bon, dans les fait, le câble fait un U en l'air, ce qui est bien pire.

Le logiciel n'est pas non plus exempt de défauts. La traduction est parfois un peu bancale, ce qui fait qu'on se casse parfois la tête à essayer de faire marcher un truc qui au final, n'est absolument pas ce qu'on veut faire. Les premières versions étaient sujettes à des crashs réguliers, mais ce n'est plus le cas depuis la commercialisation officielle du produit et les mises à jour qui ont suivies.

Crache ton keypad, Myrhdin 

Le Stream Deck est un sacré coup de la part d'Elgato. Honnêtement, c'est une excellente idée qui permet non seulement aux streamers d'améliorer grandement la qualité de leur production, mais aussi de gagner en mobilité (l'appareil rend la réalisation d'un stream sur un simple ordinateur portable des plus simples) et en confort, en leur évitant bien des ALT-TAB. Les premiers mois de notre expérience avec ont été extrêmement prometteurs et on ne saurait plus s'en passer. Reste à voir quel suivi sera offert à ce produit qui méritera sans doute des mises à jour régulières pour rester dans l'air du temps.
 
Le produit n'est pas gratuit, il est vendu pour 149,99€ (prix maximum de vente conseillé), mais le prix est tout à fait raisonnable si on considère les alternatives de qualité identique disponibles sur le marché : un launchpad de premier prix coûte déjà environ 90€, le premier modèle pouvant prétendre à être comparé aux options du Stream Deck est au delà des 150€, et un clavier USB programmable et indépendant de 20 touches coûte déjà plus de 100€ sur Amazon. Bien sûr, comme on l'a dit, vous pouvez très bien réaliser des opérations similaires avec les quelques touches programmables de certains claviers. Sauf que vous pouvez en faire bien plus et de manière bien plus simple avec la solution de Elgato.
 
Au final, que vous soyez un amateur ou un semi-professionnel, il y a fort à parier que ce Stream Deck pourrait être un outil précieux dans votre kit de streaming.

  • En chargement...

Que pensez-vous de Elgato ?

0 aime, 0 pas.